Brigandyne : de chair et d’acier !

brigandyne
J’ai très longtemps été un grand grand fan de Warhammer, le jeu de rôle s’entend, pas le jeu de figurines… Enfin si, le jeu de figurines aussi mais c’est une autre histoire ! Bref j’ai joué à Warhammer dans sa première et sa deuxième édition, et ça a duré un paquet d’années. Pour vous dire, j’ai même par le passé participé au fanzine « Le Grimoire » qui était dédié au jeu, j’étais même très fier de mes participations.
Le temps a passé, et j’ai vu des dizaines de systèmes de jeu passer sous mon nez, mais aucun qui n’ait vraiment la saveur glauque et cruelle du système de Warhammer, un système dans lequel on ne crée pas un héros mais juste un péquin moyen qui cherche à le devenir. Dans mon souvenir, dans ma vision des choses, à Warhammer c’était sale, crasseux, dangereux à l’extrême, on savait bien que le moindre combat pouvait nous coûter la vie.
Et puis Brigandyne est arrivé, comme ça sans prévenir ! Le système de Warhammer, deuxième version, débarrassé de toutes ses scories, de tout ce qui pouvait ralentir le jeu. Le reproche que j’entendais souvent, c’est que les combats étaient trop long car les pourcentages très bas ; Brigandyne a solutionné ça de manière élégante, le meneur ne jette plus de dés, si un joueur rate sa superbe botte secrète, c’est que son ennemi a touché. Et en effet, les combats sont considérablement accélérés ! En lisant Brigandyne, j’ai retrouvé ce vieux goût de danger qui m’avait tant manqué…
Attention cependant, le bouquin de base ne propose pas d’univers, il s’agit là d’un système de jeu uniquement. Ne rêvez pas, vous ne l’utiliserez pas pour tout, pas question de se la jouer demi-dieu dans un dungeonverse quelconque, mais si vous faites dans la low fantasy, il sera fait pour vous ! Un certain nombre d’adaptations sont déjà faites, notamment pour Nightprowler (un superbe medfan où tout le monde joue un voleur) ou le Royaume des Légendes (une uchronie médiévale en Europe où les orcs, elfes et nains ne sont pas des légendes), deux univers qui ont l’heur de me plaire fortement.
Et Warhammer me direz vous ? Et bien pour Warhammer, aucun problème, pas d’adaptation à faire, il suffit de prendre le système tel quel ! Je suis sur qu’avec un peu de boulot on peut même jouer à Dark Heresy avec !

Vous l’aurez donc compris, Brigandyne est un vrai coup de cœur, il vaut le détour tant il fourmille de bonnes idées. Même si vous n’en faites pas votre système préféré, il y a pas mal d’idées à reprendre dedans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s