Pot-au-feu pour la journée

WP_20161023_12_24_43_Pro

Oui c’est vrai, ce weekend dernier était dédié à la cuisine du terroir mijotée… Après le bœuf bourguignon je me suis mis en tête de faire un pot-au feu, un plat qui fleure bon le terroir. Quand j’étais gamin, je me souviens que ce qui me plaisait là dedans, c’était la moelle mais j’avais une sainte horreur des poireaux et des navets ! J’aime toujours autant la moelle mais mes goûts ont changé j’adore aussi maintenant ces légumes honnis de mon enfance.

Ingrédients (pour 6 personnes)

  • 1kg de viande de bœuf à mijoter
  • 6 os à moelle
  • 1 pain de campagne
  • 3 poireaux
  • 3 grosses pommes de terre
  • 3 gros navets
  • 3 grosses carottes
  • 3 oignons
  • 1 bouquet de thym
  • quelques feuilles de laurier
  • 10 clous de girofle
  • 2 gousses d’ail
  • sel et poivre

Préparation

  1. Faire revenir les morceaux de viandes dans du beurre avec le thym et le laurier dans une grande marmite (là votre cuisine devrait déjà embaumer).
  2. Saler et poivrer généreusement.
  3. Planter les clous de girofle dans un oignon et emballer le tout dans un filtre à café (pour éviter que tout se sauve pendant la cuisson).
  4. Ajouter l’oignon emballé à la viande.
  5. Couper les navets, les patates, les carottes et les oignons restants en gros morceau et les ajouter à la viande.
  6. Mélanger le tout et couvrir d’eau.
  7. Une fois la préparation à ébullition, baisser le feu et laisser mijoter trois heures au moins.
  8. Couper les poireaux en gros tronçons (attention à bien les nettoyer pour enlever le sable) et les ajouter au bouillon avec les os à moelle.
  9. Ajouter de l’eau pour que tous les ingrédients soient couverts.
  10. Goûter le bouillon et rectifier éventuellement l’assaisonnement, puis laisser mijoter trois heures encore.

Pour le service, je sors les os à moelle en premier, j’étale la moelle sur des tranches de pain de campagne, je sale et je poivre. Je sors ensuite tous les ingrédients du bouillon, que je réserve pour plus tard, et je les dispose dans un grand plat où chacun pourra se servir comme il l’entend, le tout accompagné de moutarde et d’un bon vin rouge.
Ce plat, nous l’avons mangé le midi, et le bouillon je le garde pour le soir, pour finir la journée sur une note plus légère… Au soir donc, sortez des bols que vous remplissez de gros morceaux de pain de campagne puis vous versez le bouillons de pot-au-feu par dessus. Là c’est un pur plaisir de déguster ça alors que vous entendez la pluie et le vent battre les fenêtres. Et pour terminer en beauté, lorsqu’il ne reste qu’un fond dans le bol, versez-y une lichette de vin rouge pour faire chabrot !

Ce qui m’a particulièrement amusé pendant que je préparais tout ça, c’est la réaction de mes enfants…
– Qu’est-ce qu’on mange papa ?
– Du pot-au-feu.
– (en chœur) Le graaaand pot-au-feeeeuuuu !…

fb_le-donjon-de-naheulbeukOui, ils sont archi-fans des épisodes audio et de la BD du Donjon de Naheulbeuk, et forcément ils ont tout de suite eu en tête cet épisode de la saison deux où les héros sont capturés par les hommes-poireaux et prêts à être sacrifiés dans le grand pot-au-feu…
D’ailleurs, ce sera là ma référence JDR pour ce plat, le Donjon de Naheulbeuk dont je viens de recevoir le bestiaire ! Je vous prépare d’ailleurs un prochain article sur le sujet, parce que s’ils sont fans, c’est que leurs parents le sont aussi.

Bon appétit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s