Trinités, l’occulte contemporain vitaminé

DSCN1521

Voilà un bon moment que je n’avais pas rédigé d’article pour le blog, deux mois en fait ! Il faut dire que mon temps libre a été particulièrement utilisé ! Mais bon, trêve de bavardage, il est grand temps de remonter en selle. Je vous souhaite donc une excellente année 2017, que vos passions s’épanouissent !

Pour bien démarrer l’année, je vais commencer par une chronique d’un jeu qui me tient à cœur et que je suis depuis sa sortie : Trinités. Quand j’ai découvert le jeu pour la première fois en boutique, un petit bouquin bleu ne payant pas de mine d’un éditeur que je ne connaissais pas, je n’ai pas immédiatement été séduit. Le pitch de départ, tel qu’on me l’a vendu, était un mélange de Nephilim (le JDR) et Highlander (les films et la série). Il faut dire que Nephilim j’en étais fan depuis très longtemps et que pour se positionner sur le même créneau, il allait falloir sérieusement assurer.

Nephilim ou Highlander ?

DSCN1524Mais de quoi parle-t-on précisément ? Finalement c’est assez simple. Les joueurs vont incarner des humains cohabitant chacun avec un être de lumière (le deva) et un être de ténèbre (l’archonte), et pris dans la tourmente de la fin du monde annoncée. Les PJs sont donc au cœur de la mêlée (il existe 72 Trinités en tout et pour tout) et vont devoir affronter les sbires des Ténèbres pour que le monde ne sombre pas définitivement dans la noirceur. Chaque personnage a vécu plusieurs vies, une par millénaire pendant 12000 ans, et certains souvenirs vont remonter peu à peu.

Pour remplir leur quête, ils auront à leur disposition trois sources de pouvoir magique, et se spécialiseront plus particulièrement au choix dans l’une d’entre elles :

DSCN1531

  • Les versets : Le deva et l’archonte qui accompagnent l’adam (la partie humain du personnage) lui accordent la possibilité de réciter des versets de vies antérieures de trinités qui ont marqué l’histoire (Attila, Jean l’apôtre, etc…). Les versets vont par deux, toujours, un verset de lumière et un verset de ténèbres dont les effets varient énormément.
  • Le zodiaque : Le signe astrologique des trinités revêt une énorme importance dans ce jeu, les personnages vont en effet pouvoir utiliser l’aura de leur thème zodiacal occulte pour influencer les actions de tous dans un rayon variable.
  • La lame-sœur : Au jour de ses 33 ans, chaque trinité reçoit la visite d’un messager des Elohims (les signes zodiacaux qui sont en quelque sorte les dieux qui ont créé le monde) qui l’informe du combat multi-millénaire qu’il aura à mener et sa nature véritable. Le messager remet alors également à la trinité une lame-sœur, une épée (c’est là qu’on en arrive à Highlander), qui peut apparaître ou disparaître à volonté et qui offre un éventail plutôt large de pouvoirs de combat lorsqu’elle est brandie.

L’univers peut sembler très manichéen au départ lorsqu’on l’observe par le prisme de l’affrontement du bien et du mal, les PJs étant les héros (et les hérauts !) de la Lumière, mais finalement le jeu est bien plus profond qu’il n’y paraît et dévoile sa richesse à mesure que les suppléments paraissent.

 Niveau système de jeu, on reste assez simple et efficace : 36 compétences, rattachées 3 par 3 à un signe zodiacal et qui suffisent à recouvrir l’ensemble des actions envisageables. Le personnage lance deux D12 (oui, le dé injustement et trop souvent boudé), un clair et un sombre et ajoute sa valeur de compétence à l’un des deux. Si le total est de 12 ou plus, l’action est réussie. L’astuce de ce système fait que le choix du dé est important selon l’orientation du personnage. Si le dé sombre est choisi, le personnage contracte une dette de ténèbres qu’il devra rembourser dès qu’il le pourra avec des points d’expérience. Sans entrer dans toutes les finesses du jeu, vous avez là une base solide, simple et fluide qui s’applique à toutes les situations rencontrées.

Ayant une vision globale sur l’ensemble des parutions, j’estime néanmoins que pour en tirer tout le sel le livre de base n’est pas suffisant, la profondeur du jeu n’est mise en valeur qu’avec quelques essentiels. Si jamais vous deviez investir et vous lancer dans cette aventure, prenez au moins le livre de base, l’écran et Forces des Ténèbres. Et si vous tombez sur une occasion avec l’ancienne version, prenez le livre de base, les Décans et les 8 pour avoir suffisamment de matière à mettre en place une campagne.

Les vies antérieures

DSCN1522J’ai parlé plus haut du fait que chaque personnage a vécu plusieurs incarnations dont il n’a gardé que des fragments de souvenir. Les joueurs peuvent donc choisir pour leurs personnages une ou plusieurs vies antérieures qui ont fait l’objet de petits livrets pour chacune d’entre elles. Initialement il y en avait 12 de disponibles, parmi lesquelles on retrouve Jason, Musashi, Pythagore ou encore Imhotep. Tout récemment, un nouveau lot de 6 est paru à l’occasion du financement participatif de Man in the maze (une campagne spin-off se déroulant dans l’univers de Trinités). On y retrouve Amaterasu, ou encore Mata Hari ou Beowulf.

DSCN1523Chaque livret est construit de la même manière : d’abord un historique du personnage, les fait connus puis la vérité occulte. S’en suit une petite liste de pouvoirs spéciaux destinés au personnage qui a vécu cette incarnation précédente. Ensuite arrive un exemple de création de personnage utilisant la vie antérieure, et enfin un scénario sur le même thème qui permet au MJ d’utiliser le background fourni.

Ces livrets sont une véritable bonne idée, ils donnent une profondeur supplémentaire, à la fois au personnage concerné, mais aussi au background général de Trinités. Pour ma part je les ai tous évidemment, et si je ne les trouve pas d’égale qualité d’écriture, je n’en qualifierai aucun de mauvais.

Le cœur de l’histoire

DSCN1529Pour appréhender le monde de Trinités dans son ensemble et en tirer toute la substantifique moelle, ces quatre suppléments me paraissent indispensables ! Je n’entrerai pas ici dans le détail (mais vous pouvez me solliciter par message au besoin) car on trouve là vraiment le cœur de l’histoire secrète, tout ce sur quoi le jeu est bâti. Le Dragon et Le Serpent présentent respectivement le plus grand allié et le plus grand ennemis des trinités, les deux figures au centre du combat entre la Lumière et les Ténèbres. Le Labyrinthe et Les Elohims présentent les dessous des cartes, toutes les explications et l’histoire secrète de l’univers de la gamme. On peut bien entendu jouer sans ces livres mais ce serait vraiment se priver de toute la richesse du background.

Pour aller plus loin

DSCN1530Un MJ voulant approfondir l’univers déjà riche de Trinités peut se jeter sans trop d’hésitation sur ces volumes : Services Occultes, Lieux Occultes et Histoires Secrètes. Chacun de ces ouvrages donne un éclairage différent à certains éléments de background.

Si Les 8, des sociétés secrètes en lutte contre les trinités depuis la nuit des temps, est indispensable car il pose un adversaire majeur, Services Occultes donne d’avantage dans les nuances de gris. Il présente des services secrets dédiés qui peuvent se trouver selon les moment alliés ou ennemis des personnages. Lieux Occultes détaille une dizaine de lieux mystiques emblématiques de notre monde en faisant le lien avec la cosmogonie de l’univers Trinités. Histoires Secrètes enfin est construit sur le même modèle mais sur la base de légendes plutôt que de lieux.

Ces trois ouvrages sont loin d’être indispensables, cependant leur lecture enrichit considérablement le jeu, en plus d’être agréable et originale.

 Campagnes et scénarios

DSCN1527Des scénarios il y en a des dizaines de disponibles, quasiment un dans chaque supplément de la gamme Trinités. Ces deux livres sont eux des campagnes complètes. Le Réseau Divin reprend une célèbre campagne parue il y a quelques années dans les pages du magasine Casus Belli, adaptée à la sauce Trinités. Le gros avantage étant que si vous avez déjà joué cette campagne il est tout à fait possible de recommencer, la particularité du jeu faisant que les enjeux diffèrent. Je vais être très clair pour celle-ci : je l’ai adorée ! Je trouve l’adaptation particulièrement bien pensée et très réussie, un must have sans aucun doute !

La campagne Arthur est particulièrement alléchante, de par son thème mais aussi parce qu’elle fait suite au scénario proposé dans le livre de base de la première édition du jeu. Pourtant, je suis plus réservé pour celle-ci ; pour tout dire elle m’a un peu déçu. entendons nous bien, elle n’est pas mauvaise en soi, mais la trame linéaire, qui n’est pas un mal en soi, offre trop peu d’occasion de dévier aux personnages et le traitement du final et du personnage d’Arthur me laisse un petit goût amer.

Varier les plaisirs

DSCN1525Si les trois formes de magie proposées dans le livre de base et développées dans Les Décans ne vous suffisaient pas, ces deux livrets (au même format que les Vies Antérieures) devraient vous apporter de quoi renouveler votre plaisir. Pour ma part je les trouve anecdotiques, ces deux voies de magie sont bien construites et bien trouvées (particulièrement la Voie des Sphères, liée à la musique) mais à mon sens il y avait déjà largement de quoi faire avec les versets, la lame-sœur et le zodiaque. Cependant, pour les joueurs cherchant d’avantage d’originalité (ou ayant Mary Tempête en Vie Antérieure pour la Voie des Esprits), l’investissement n’est pas bien lourd pour le plaisir du jeu.

En conclusion

Parler de Trinités aurait en réalité pu me donner matière à écrire plusieurs articles. Vous avez pu constater si vous êtes parvenus jusqu’ici qu’on a là affaire à un univers très riche, démesurément riche ! Et encore, je ne vous ai pas parlé du nombre de petits suppléments pdf gratuits disponibles pour cette gamme. Non vraiment, cet univers occulte contemporain survitaminé est pour moi e qui se fait de mieux dans le genre, les style en est direct et efficace (exit donc l’aspect pédant de Nephilim), et les parties trouvent immédiatement le bon compromis entre l’enquête, les complots secrets et l’action.

Dans la même veine, j’ai déjà testé Nephilim (pendant des années !), Mage, Unknown Armies, le très récent Les Sept Rois et quelques autres et c’est sans aucune hésitation que je place Trinités sur le haut du panier. Comme d’habitude n’hésitez pas à me contacter si vous voulez en discuter de manière plus exhaustive, et si d’aventure vous voulez vous lancer, n’oubliez pas non plus de faire un tour dans la rubrique Téléchargements du blog, vous y trouverez un petit scénario de mon cru.

Bonne lecture et bon jeu à tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s