Mijoté de gésiers

WP_20160817_20_30_59_Pro

S’il y a bien un truc que j’aime particulièrement en cuisine, ce sont les abats. Je crois bien y avoir tous goûtés et il n’y en a aucun que je mette de côté. L’occasion faisant le larron, les abats sont souvent peu onéreux car souvent délaissés, et ce weekend je suis tombé sur une promotion pour des gésiers frais, pas confits comme on voit souvent… Hop, ni une ni deux, me voila reparti avec mes gésiers sans vraiment savoir qu’en faire. Dans ces cas là je m’imagine alors pour quel type de partie de JDR je servirai ça ; je ne sais pas vous, mais moi les abats ça m’évoque soit la série Z, soit le medfan… Vu qu’avec mon chili j’avais pensé à la série Z, me voilà donc parti cette fois sur du bien traditionnel, du campagnard, je les ai fait mijoter !

Ingrédients

  • 500g de gésiers de volaille frais
  • 4 oignons
  • 5 ou 6 tomates
  • 2 courgettes
  • 1 gousse d’ail
  • 1 lichette de vinaigre balsamique
  • quelques branches de thym frais
  • quelques branches de persil
  • sel et poivre

Préparation

  1. Faites bouillir les gésiers pendant 2h dans de l’eau salée, à petit bouillon. Cette phase est importante pour que les gésiers soient bien tendres ensuite, moi ce que j’ai fait, c’est que je les ai fait bouillir la veille de ma préparation, je les ai ensuite sorti de l’eau et ils ont passé la nuit au frais et au sec dans une boîte hermétique.
  2. Émincer grossièrement les oignons, coupez les gésiers et les courgettes en petits morceaux.
  3. Émondez les tomates et coupez les en dés.
  4. Faites chauffer de l’huile d’olive dans une poêle et saisissez à feu vif oignons, courgettes et gésiers.
  5. Lorsque les oignons sont cuits, faites rapidement dorer avec un peu de beurre, puis déglacez au vinaigre balsamique. Réduisez ensuite le feu, salez et poivrez à votre goût.
  6. Ajoutez alors l’ail, le thym et les tomates.
  7. Laissez mijoter une demie heure à feu moyen, rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Ajoutez le persil haché finement quelques minutes avant la fin de la cuisson.

Pendant que mon plat mijotait, j’ai fait quelques pommes de terre sautées avec de l’ail et du persil, ça se mariait plutôt pas mal. Au final c’était la première fois que je goûtais des gésiers qui ne soient pas confis, et je me suis régalé !

Pour avoir plus de sauce, vous pouvez rajouter d’avantage de tomates mais attention à ne pas écraser toutes les autres saveurs. Et ce que j’aime bien, c’est de rajouter généreusement du piment d’Espelette, c’est un goût qui se coordonne agréablement avec ce type de plat. Bonne dégustation !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s